Qu’est-ce qu’une dent incluse ?

Les dents ont une fonction esthétique indéniable. Une belle couleur de dent peut constituer un avantage certain. Toute affection dentaire peut impacter non seulement sur la beauté du visage, mais aussi sur les fonctions de mastication et de phonation. Il en va pour la carie dentaire que pour la dent incluse qui peut être irréversible au point de nécessiter un traitement chirurgical.

Nature de la dent incluse

On parle davantage de « dents incluses » puisque même si généralement ce sont les dents de sagesse qui sont concernées, les canines aussi peuvent être incluses.

Les dents incluses désignent une sortie anormale de la dent, plus précisément il s’agit d’un phénomène de rétention des dents pouvant être temporaire ou définitive. C’est-à-dire, lorsque pour une raison ou une autre, une dent ne peut sortir, et quand bien même elle sortirait, il lui manquerait de l’espace sur l’arcade dentaire déjà occupée par d’autres dents. On peut avoir une rétention simple ou une rétention multiple, bien que rare dans ce cas.

Causes des dents incluses

La cause la plus fréquente est l’absence d’espace sur l’arcade dentaire. Mais d’autres facteurs peuvent être à l’origine de cette affection comme un trouble des glandes à sécrétion interne, une syphilis congénitale, le rachitisme. Lorsque la cause est locale plutôt que générale, il s’agira d’une mauvaise orientation dentaire ou d’une mauvaise disposition du germe dentaire, ou bien alors d’un rapport disproportionné entre les mâchoires et le volume des dents.

Types de dents incluses

  • Molaire incluse

La molaire qui sort à partir de 20 ans, ne dispose pas toujours de place suffisante pour se disposer sur l’arcade et se ranger derrière la dent de 12 ans. Les causes de cette sortie tardive sont diverses : gingivite, angine répétitive, péricoronarite, adénopathie. Un examen radiologique est nécessaire pour donner une précision sur la position de la dent. Car si le nerf est lésé, cela peut entraîner des abcès nécessitant parfois un traitement d’urgence. Lorsque la dent incluse concerne la dent de sagesse supérieure, les symptômes sont généralement moindres.

  • Canine incluse

Elle concerne le plus souvent la canine supérieure. C’est fortuitement qu’elle est parfois découverte au cours d’un examen radiologique ou orthodontique. Elle peut conduire aussi à des abcès avec une infection du sac péricoronaire de la dent.

Traitement de la dent incluse

Il est essentiellement chirurgical. Ce traitement se nomme l’alvéolectomie. Il consiste à extraire la dent, puis à suturer l’endroit où la dent a été extraite après avoir soigneusement vérifié l’alvéole. Un implant dentaire pourra permettre de remplacer la dent enlevée.