Tout ce qu’il faut savoir avant la pose d’implant dentaire

Pose d’implant dentaire : L’implant dentaire permet de redonner entièrement la forme complète à une dent manquante. La technique de l’implant dentaire est une intervention fiable qui donne des résultats naturels, mais elle est une intervention lourde et ne doit être décidée après une réflexion et non vite fait. L’implant dentaire est une racine artificielle, classiquement en titane, qui vient remplacer une racine naturelle déjà extraite ou compromise par un traumatisme, une infection ou une maladie parodontale.

Pourquoi se faire la pose un implant dentaire ?

Si on est dans le cas où les patients présentent une ou plusieurs dents ont été éliminées, La pose d’implant dentaire est une option à choisir pour face à ce problème. La justification du choix est esthétique mais non plus cette raison seulement, l’implant dentaire permet de retrouver des capacités de mastication confortables. Cela évite également aux dents adjacentes de compenser en se surélevant par exemple. La mise en place des implants dentaires se pratique sous anesthésie locale et est indolore.

Quand faire appel à cette technique ?

Quand le patient prend décision de faire appel à la pose d’un implant dentaire, il est demandé de faire un examen médical et de réaliser une radio panoramique (scanner de la mâchoire). Selon les résultats obtenus, le dentiste va décider s’il est possible de poser un implant dentaire ou pas. Les éventuels soins des dents et des gencives sont alors effectués, car la bouche doit être exempte de toute pathologie avant d’envisager la pose d’implants dentaires. La personne doit avoir une hygiène dentaire parfaite afin de limiter les risques d’infection et d’échec de l’implant.

Le déroulement de la pose d’un implant dentaire

Le déroulement de l’intervention prend une durée de temps qui varie selon quelques critères d’où on trouve la majeure raison est la complexité de l’intervention (nombre des implants, volume d’os disponible, etc.). La mise en place des implants est réalisée au bloc ou dans un cabinet dentaire. Après de mettre le patient sous une anesthésie locale, le praticien incise la gencive. Il creuse le logement de l’implant dans l’os de la mâchoire avec une fraise, place l’implant et réalise deux points de suture. Pendant deux à quatre mois, selon la localisation, la plaie cicatrise et l’os se reforme autour de l’implant : c’est l’ostéo-intégration. C’est seulement après cette étape que la dent artificielle est fixée sur l’implant.

Après deux à six mois, le praticien vérifie donc si l’implant s’est bien intégré dans la mâchoire. S’il est solidement ancré, l’étape prothétique avec prise d’empreinte et essayage de la prothèse définitive (couronne, bridge ou appareil amovible) est engagée.