Qu’est-ce qu’un implant ?

On peut comparer un implant à la racine d’une dent naturelle. Lorsque nous avons des dents naturelles, elles sont ancrées dans l’os de notre mâchoire. Ce dernier demeure stimulé produisant ainsi des cellules osseuses. Le manque de stimulation osseuse explique l’atrophie faciale chez les édentés porteurs de prothèses.

L’implant agit comme une racine naturelle pour stimuler l’os. Ce qui est extraordinaire, c’est que le titane (matériau dont l’implant est composé) est extrêmement biocompatible. Tellement, que l’os se comporte de la même façon autour d’une racine naturelle qu’autour d’une racine artificielle (l’implant). Toutefois, étant artificiel, on ne peut avoir de carie ou autre inconvénients reliés aux dents naturelles. On obtient donc, une dent fonctionnelle et capable de recevoir les forces de mastication supérieure aux ponts fixes et aux partiels qui abîment les dents saines afin de servir d’ancrage.

En effet, pour bien attacher un pont ou un partiel, le dentiste est obligé de tailler des dents et d’enlever une partie, qui souvent est saine.

Voici un exemple flagrant d’une personne à qui il manquait une dent et qui s’est fait faire un pont afin de remplacer la dent manquante. Le dentiste a sacrifié 2 dents saines afin de fabriquer le pont. Ce patient aurait eu avantage à recevoir un implant.

L’implantologie représente une excellente solution sur le plan esthétique. Aucune prothèse dentaire conventionnelle (dentier) ne permet d’approcher la nature d’aussi près. Qu’il manque une seule ou plusieurs dents, que les dents manquantes soient voisines ou non, qu’il s’agisse d’une édentation postérieure, antérieure ou une édentation complète, il existe toujours une solution adaptée aux besoins de chacun.