Composite dentaire pour réparer une dent abîmée

Cette technique de la dentisterie est nécessaire dans certains cas, soit parce que la dent est cariée ou soit parce qu’elle est cassée. Le composite dentaire est appelé aussi par la restauration des dents, il va réparer une partie abîmée de la dentisterie du patient. C’est un travail très méticuleux basé sur des protocoles bien définis en dentisterie.

Composite dentaire et dent abimée

Le composite a pour objectif la restauration de dent endommagé (cariée ou fracturé). Cette technique résulte un résultat esthétique, couleur de la dent naturelle, grand avantage sur l’amalgame de couleur métal.

Les avantages des composites

Il y a plusieurs avantages des composites, d’où on cite :

  • L’Esthétique : C’est évident mais il faut dire que cette technique ne décolore pas la dent à long terme. Il ne suffit pas de retirer un vieux plombage gris pour se débarrasser du noir sur la dent. Avec le temps, des particules de l’amalgame ont infiltrés la dent lui donnant une apparence grisâtre même si l’amalgame est retiré complètement. Donc oui, un avantage esthétique immédiat mais aussi à long terme.
  • Le composite colle à la structure dentaire et par conséquent il permet de renforcer ce qu’il reste de la dent.
  • A un effet d’isolant thermique (ne conduit pas la chaleur et le froid comme le métal)
  • Aide visuel sur les radiographies : Nous pouvons mieux évaluer ses contours et distinguer les problèmes à travers le composite, ce que l’amalgame ne permet pas.
  • Elles offrent une durée de vie autour de 7-10 ans.

Les étapes de la restauration d’une dent avec composite

Le traitement nécessite plusieurs outils, matériaux et de nombreuses étapes.

La préparation de la dent

La première étape de la pose des composites dentaires consiste à retirer les tissus abîmés de la dent avec une fraise, instrument rotatif bien connu des patients et tant redouté. Plusieurs fraises différentes sont utilisées, de plus en plus fines, au fur et à mesure du retrait des tissus abîmés de la cavité. Si on arrive au moment où la zone parfaitement nettoyée, le dentiste peut commencer le travail de restauration.

La première couche

Avant d’appliquer la résine, le dentiste répand sur toute la surface de la cavité un produit pour aseptiser, protéger et faire le lien entre la dent et la résine. Le produit est ensuite appliqué avec une sorte de brossette.

Application de la résine composite

La technique de stratification consiste à superposer plusieurs couches de résine différentes afin de donner plus ou moins de translucidité et donc un meilleur rendu esthétique.

La résine composite est appliquée côté par côté jusqu’à recouvrir le fond d’une première couche (strate). Une résine différente est utilisée pour la seconde épaisseur, appliquée toujours côté par côté. La troisième épaisseur, avec encore une autre résine, arrive enfin au niveau de la surface de la dent pour lui donner sa forme finale.

Finition de la restauration esthétique

C’est l’étape de « caractérisation » de la dent afin de lui donner une apparence plus réelle et naturelle possible. Pour ce faire, une teinture de résine de couleur marron est déposée au niveau des sillons (les creux naturels sur la surface occlusale) puis étalée, affinée avec une brossette.

Des techniques supplémentaires peuvent être réalisées, toujours pour optimiser le résultat esthétique de la restauration.

Réglage occlusal

La dernière étape consiste à vérifier l’état de l’ajustement avec les dents antagonistes pour que la mâchoire ferme parfaitement. Le dentiste fait mordre sur des morceaux de papier très fins où apparaîtront les points de contact les plus importants. Le réglage de l’occlusion se fait petit à petit, avec plusieurs étapes de meulage ou appelées aussi polissage. Ceci afin d’arriver progressivement au bon réglage qui sera le garant de la durabilité du traitement.