fbpx

Blanchiment des dents : tout ce que vous devez savoir

Le sourire est le point central du visage. Il nous faut moins de deux secondes pour faire une image de la personne et c’est notre sourire qui est le facteur principal.

Les dents jaunes ou foncées sont un obstacle lorsqu’il s’agit de montrer un sourire jeune, sain et lumineux.

 

Il existe deux types de blanchiment dentaire : l’un interne (pour les dents noircies par des traumatismes ou des traitements de canal) et l’externe ; le plus répandu est celui des dents noircies par les pigments des aliments et des boissons ingérés.

Le blanchiment des dents externes est un processus par lequel la couleur de l’émail et de la dentine des dents est clarifiée par l’action chimique d’un gel ou d’un autre système liquide ou solide ; appliqué à la surface de la dent, ce produit chimique (peroxyde d’hydrogène ou peroxyde de carbamide). Il a la capacité de pénétrer la surface de l’émail dentaire pour exercer son action oxydante sur les particules qui tachent et altèrent la couleur originale de la dent.

blanchiment-dentaire

 

La technique consiste à placer un gel blanchissant sur la surface des dents et, grâce à un faisceau de lumière froid et très puissant, le gel est activé dent par dent. Il existe des traitements qui produisent un mélange de deux liquides avant d’être placés et qui, par un effet chimique, commencent à agir sans qu’il soit nécessaire de placer la lumière. Le traitement dure environ 1 heure, toujours en fonction des taches et de la structure dentaire présentes chez le patient.

 

Les résultats dépendront de la couleur d’origine et de la teinte des dents. Chez les patients qui n’ont pas de restauration dentaire, les résultats sont meilleurs. Chez les patients qui ont des habitudes de consommation, il est recommandé d’éviter ce type d’infusion pendant quelques jours pour obtenir un meilleur résultat.

Une fois le traitement terminé, les dents conserveront leur nouvelle couleur en fonction de l’hygiène buccale et des habitudes alimentaires du patient. Idéalement, le patient devrait pouvoir maintenir la couleur obtenue au moyen d’un plateau une fois par mois.

 

L’efficacité du traitement est proportionnelle au degré de coloration des dents qui ont été assombries au fil des ans par des substances colorantes telles que le tabac, le thé, le café, le maté, le vin, etc. Il appartient au professionnel de déterminer quel patient est apte à subir un traitement de blanchiment dentaire ; qu’il s’agisse d’un traitement professionnel ou ambulatoire ; il existe également des traitements combinés.

 

L’idéal est que le patient consulte son dentiste qui est le traitement le plus indiqué pour son cas et ainsi éviter des lésions irréversibles des pièces dentaires ou une sensibilité très marquée difficile à éradiquer.